C’est quoi le DIY e-liquide ?

Le DIY, acronyme de Do It Yourself et qui veut dire « Fais-le toi-même », fait partie intégrante des mœurs actuelles. Renaît de ses cendres, il déferle sur pratiquement tous les domaines de la vie quotidienne dont celui de la vape. En matière d’e-cigarette, le terme DIY consiste à concocter soi-même ses e-liquides dans l’objectif de varier et personnaliser les sensations.

DIY e-liquide : quand le faire soi-même donne vie à un e-liquide riche en sensation

Parfaitement modulable, le DIY ou le Do It Yourself draine du monde, notamment pour des raisons humaines, sociales et économiques. Dans l’univers de la cigarette électrique, il apparaît comme un mode de consommation alternatif dont l’objectif est de réaliser soi-même son liquide pour cigarette électrique ou son e-liquide. Pour certains vapoteurs, cette pratique s’avère particulièrement avantageuse du fait qu’elle laisse à chaque vapoteur la liberté de choisir sa base, son dosage aromatique et nicotinique pour donner vie à un e-liquide unique. Le DIY se destine particulièrement aux vapoteurs expérimentés qui recherchent de nouvelles sensations plus personnalisées. En effet, grâce à lui, on peut parfaitement sortir des sentiers battus pour partir à la quête d’une sensation encore plus originale et plus excitante. Le DIY e-liquides englobe toutes les conditions permettant de combler efficacement tous les vapoteurs.

Gros plan sur les bases d’un DIY e-liquide

Vous souhaitez concocter vous-même votre propre liquide pour e-cig ? Vous avez d’abord besoin d’une base. A vous donc de choisir entre le propylène de glycol (PG) et la glycérine végétale (VG). Mais si vous voulez, vous pouvez aussi opter pour les deux en même temps. Pour retrouver les mêmes sensations qu’une cigarette habituelle y compris le fameux HIT, vous devez vous orienter vers un e-liquide à base de PG. Par ailleurs, pour ce qui est de la base VG, elle permet de générer une bonne quantité de vapeur, mais aussi d’apporter des notes plus suaves en bouche. Elle s’impose comme étant l’ingrédient par excellence pour apporter un arôme plus gourmand au DIY e-liquide. Ensemble, le PG et la VG ne feront qu’accentuer les sensations de la vape. Il faut juste opter pour le dosage pouvant s’accommoder à votre goût. Selon vos besoins, votre base peut être nicotinée ou pas.

Ce qu’il faut faire pour arrondir le DIY e-liquide final

Que vous ayez opté pour une base avec ou sans nicotine, ajoutez-y quelques gouttes d’arôme de votre choix avant de la laisser reposer 48h ou 72h selon le type d’arôme que vous avez choisi. Cette étape connue sous l’appellation de « steeping » revêt d’une grande importance pour bénéficier des e-liquides riches en saveur. Le vapoteur peut ensuite arrondir son e-liquide final en y ajoutant des additifs. Ces derniers ont bien sûr pour objectif d’accentuer la saveur de certains arômes mais aussi de sucrer davantage ou d’apporter une touche de fraîcheur à l’e-liquide.