Cancer du poumon : l’impact de la cigarette électronique

Utilisée en sevrage tabagique, la cigarette électronique engendrerait des effets secondaires sur la santé. Il s’avère que la fumée créée par l’e-cigarette comporte des éléments toxiques pouvant entraîner le cancer du poumon. Ce constat a été démontré par des études spécifiques. Ainsi, même si l’utilisation de la cigarette électronique peut favoriser l’arrêt au tabac, cela présente des dangers.

L’e-cigarette, un produit non rassurant

Même si les études effectuées par les scientifiques n’ont pas encore abouti à leur terme, elles ont permis de dégager les inconvénients de la cigarette électronique. On a tous cru que l’e-cigarette n’était pas un produit nocif. Toutefois, après ces analyses des chercheurs, on sème le doute dans son esprit. Le vapotage n’est donc pas sans risques sur la santé.

D’après des études menées par des scientifiques, l’e-liquide transformée en vapeur favorise la dégradation des macrophages alvéolaires des poumons. La fumée de l’e-cigarette augmente les risques d’inflammation du parenchyme pulmonaire, ce qui peut entraîner la pneumonie. Or, ci celle-ci atteint une phase sévère, elle déclenche rapidement le décès.

Des risques qui restent quand même moins élevés

Les scientifiques qui ont mis en évidence les risques de cancer avec l’e-cigarette admettent quand même que ces dangers sont moins élevés comparés à ceux occasionnés par une cigarette tabagique. Sachez que la consommation de tabac a des impacts sur tous les organes de l’organisme, tandis que celle de la cigarette électronique se limite seulement aux poumons. Les fumeurs sont donc exposés à plusieurs risques (problèmes respiratoires, maladies cardio-vasculaires, cancers…). Toutefois, il convient de faire attention sur le choix des arômes utilisés avec l’e-cigarette. Certaines saveurs comportent des éléments toxiques. Ainsi, il est recommandé de faire le bon choix de son e-liquide pour vapoter en toute sécurité.

Des réglementations relatives aux éléments de l’e-cigarette

Afin de conscientiser le public sur certains inconvénients des composants de la cigarette électronique, des réglementations ont été rendues officielles. Pour les e-liquides, par exemple, doivent comporter des étiquetages spéciaux en fonction du dosage de nicotine. Les chargeurs électroniques, à leur tour, sont soumis à des normes de fabrication pour sécuriser les utilisateurs. Il en est de même que pour les diffuseurs. Ainsi, même si l’e-cigarette peut être utilisé en sevrage tabagique, aucune publication officielle ne recommande son utilisation. Cela est peut-être dû au fait que ce produit présenterait des impacts sur la santé. Quoi qu’il en soit, lorsqu’une personne décide d’arrêter le tabac, elle doit bénéficier d’un accompagnement spécial. Dans ce cas, l’utilisation de l’e-cigarette à la place de la cigarette conventionnelle doit être accordée par un professionnel de santé.